• Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

     

    Améliorer les apprentissages des élèves passe par la prise en compte de leurs besoins physiologiques. Avec de jeunes enfants, c’est l’enseignant qui prend en compte cette dimension. Il s’agira petit à petit de rendre les enfants conscients des conditions favorables à l’apprentissage et de développer leur autonomie quant à leur mise en place.

    Voici quelques conseils :

    1)     De l’eau pour mon cerveau !

     Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

    Illustration https://ecolepositive.fr/

    Pour un cerveau en pleine forme, nous négligeons parfois les gestes élémentaires tels que l’hydratation. En effet, le fait de boire un verre d’eau avant de travailler va avoir des conséquences positives sur l’apprentissage et le bien-être des enfants :

    -         mémoire accrue 

    -         diminution de la fatigue 

    -         augmentation de la vigilance 

    -         augmentation de la concentration 

    -         augmentation des capacités intellectuelles  

    -         apaisement du corps (baisse du stress) 

     

    Un enfant peut souffrir de déshydratation sans que nous le sachions et qu’il ne s’en rende compte. Ce qui peut entrainer aussi de l’énervement et un débordement émotionnel. Il est donc important qu’il ait accès à une gourde ou un verre et qu’il puisse faire des pauses hydratation régulières.

     

     2)     Aérer les classes (et pas seulement en période de COVID-19 !)

     

    Un air de qualité se répercute positivement sur la santé et les performances des élèves et de leurs enseignants. Pour une aération correcte, prenons de bonnes habitudes :

     

     

     

    3)     Adapter la durée des séances à la capacité de concentration des élèves

     

    Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

     

     

     

     

     

     

     

     

     La capacité de concentration des élèves évolue avec l’âge. Elle doit être prise en compte dans la construction des séances et dans l’organisation de la journée.

     

    Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

    Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    4)     Ponctuer la journée de rituels corporels

    La mise en place de rituels corporels permet :

    - de rendre l'élève plus disponible dans son corps pour apprendre
    - de créer des ruptures dans les apprentissages
    - de donner des repères dans le temps à l'enfant

     

    Quelques idées :

     -        TABATA en classe : https://www.youtube.com/watch?v=RUxgFdRb8MU

     Prendre en compte les besoins physiologiques de l'enfant

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    -    Des rituels corporels :

    -       

              -  Des exercices de respiration :

    https://apprendreaeduquer.fr/exercice-de-respiration-enfants/

    https://apprendreaeduquer.fr/exercices-respiration-enfants-deconcentres/

     ou encore des activités de respiration simples à mettre en place, basées sur la cohérence cardiaque (https://apprendre-reviser-memoriser.fr/) :

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :